École hôtesse de l’air : focus sur les formations

hotesse de l'air

Hôtesse de l’air, c’est le métier le plus convoité par les filles, surtout celles qui aiment les nouvelles aventures. Toutefois, l’amour du voyage ne suffit pas pour être un bon personnel navigant commercial. Une bonne hôtesse de l’air s’assure de la sécurité et du confort des passagers et doit être un bon agent commercial. Il est donc important de suivre des formations dans une école hôtesse de l’air.

Les prérequis pour accéder à une formation d’hôtesse de l’air

Pour pouvoir suivre une formation dans le but de devenir hôtesse de l’air d’une compagnie aérienne, vous devez être en mesure de remplir les conditions citées ci-après :

  • Etre majeure, c’est-à-dire être âgée de 18 ans et plus ;
  • Etre titulaire d’un baccalauréat ;
  • Avoir une bonne condition physique ;
  • Avoir un bon niveau ou une connaissance de base en natation ;
  • Avoir un bon niveau d’Anglais, que ce soit à l’écrit ou à l’oral. En général, vous devez passer un test avant de rejoindre une école hôtesse de l’air et votre score doit correspondre à 750 points au test du système TOEIC ou Test of English for International Communication ;
  • Si vous n’êtes pas Française d’origine, pensez à vous munir d’un passeport valide et d’un titre de séjour dont la validité est valable pendant les 4 mois de formation au sein de l’école.

 

hotesse de l'air

 

Déroulement de la formation

Tout d’abord, il est important de noter qu’à l’issue d’une formation payante composée de 140 heures de cours, chaque hôtesse de l’air reçoit un diplôme dénommé CCA ou Cabin Crew Attestation, qui est délivré par la DGAC ou la Direction générale de l’aviation civile. L’obtention de ce diplôme passe par deux types de formations : la partie théorique et la partie pratique.

Formation théorique de l’école hôtesse de l’air

Cette partie de la formation dure environ 105 heures, soit l’équivalent de 3 semaines d’apprentissage. Les cours sont répartis dans divers modules, notamment l’avion en lui-même, la météo, les différentes réglementations, la communication avec les passagers et entre les équipages, les facteurs humains, le sauvetage, la sûreté et le secourisme.

Il s’agit d’une formation très intense et sa validation doit passer par un examen théorique également. La formation et l’examen sont tous les deux organisés par la DGAC. Il est important de noter que l’examen théorique se déroule soit via un système informatique au sein des locaux de la Direction Générale de l’aviation civile, à Paris, soit durant des examens nationaux qu’elle propose en France.

Formation pratique

Après avoir suivi une formation théorique au sein d’une école hôtesse de l’air, chaque élève entame une formation pratique. Celle-ci dure environ 35 heures, soit une semaine et demie. Pour accéder à cette seconde étape de la formation pour devenir hôtesse de l’air, les candidates doivent impérativement réussir et valider la partie dédiée aux théories.

hotesse de l'air

La partie pratique consiste essentiellement à favoriser la manipulation de matériel à bord et elle est dotée d’une mise en situation. Cela a pour but de mettre les élèves hôtesses dans de différentes conditions qu’elles pourraient rencontrer en tant que membre de l’équipage lors d’un vol : incidents en cabine, crash, etc.

Une fois la formation pratique terminée, les stagiaires de l’école hôtesse de l’air participent à un examen organisé par un service de la DGAC : le centre d’examen d’ État CCA pratique. En cas de réussite à cet examen pratique, la Direction Générale de l’aviation civile fournit à chaque étudiante une attestation de réussite lui permettant ainsi de déposer sa candidature au sein d’une compagnie aérienne de l’Europe.

0

Laisser un commentaire



*