L’examen d’hôtesse de l’air

examen hotesse de l'air

Le métier d’hôtesse de l’air séduit beaucoup de jeunes femmes qui veulent trouver un travail qui les fera voyager et qui ne laissera aucunement de place à la routine. Mais, il n’est pas accessible à chacune. Certaines conditions sont à remplir et l’obtention de l’examen d’hôtesse de l’air obligatoire. On vous explique tout !

Les conditions à remplir pour exercer ce métier

Avant d’envoyer vos CV et lettres de motivations aux offres d’emploi d’hôtesse de l’air, sachez qu’il y a certaines conditions à remplir afin de pouvoir exercer ce métier. Ainsi, vous devez avoir la nationalité française ou être ressortissant de l’Union Européenne, être en bonne santé (une visite médicale sera réalisée avant votre entrée en formation afin de s’en assurer), mesurer au minimum 1,60 m et être majeure mais âgée de moins de 35 ans au moment où vous débutez votre formation.

Par ailleurs, la pratique de l’anglais courant est exigée. Et si vous parlez d’autres langues, c’est encore mieux. Cela pourra vous permettre d’évoluer vers des postes avec plus de responsabilités par la suite.

Enfin, la dernière condition est d’obtenir l’examen d’hôtesse de l’air.

examen hotesse de l'air

CCA : l’examen d’hôtesse de l’air indispensable

Le CCA est le certificat Membre d’Équipage de Cabine. Il se compose d’une épreuve théorique et d’une épreuve pratique.

Pour l’épreuve théorique, la durée est de trois semaines à l’issue desquelles l’examen se présente sous la forme d’un questionnaire à choix multiples de 70 questions auxquelles il faut répondre en 1 h 45. Pour réussir l’épreuve, le candidat doit obtenir 75 % des points. Vous recevrez alors un certificat d’aptitude à l’épreuve théorique valable 24 mois. C’est donc de ce délai dont vous disposez pour obtenir ensuite l’épreuve pratique. Le cas échéant, vous devrez recommencer l’intégralité de la formation.

Quant à la préparation de l’épreuve pratique, la formation se déroule sur six jours. Le but est de vérifier que le candidat peut assurer la sécurité des passagers. Une bonne connaissance du matériel de sécurité et la réalisation d’exercices d’aide aux passagers sont donc au programme.

L’épreuve théorique se compose d’une partie sur les aspects sécurité qui ont un coefficient deux. Vous devez réaliser une épreuve en milieu aquatique et montrer vos aptitudes à utiliser les différents matériels de sécurité présents dans les avions. La seconde partie porte sur des aspects médicaux avec une épreuve coefficient un. Chaque candidate doit savoir réaliser les gestes de premier secours et gérer les situations d’urgence

examen hotesse de l'air

Pour que votre examen d’hôtesse de l’air soit validé, vous devez obtenir au moins 12/20 à l’épreuve pratique. Par ailleurs, il faut savoir que certaines notes sont éliminatoires comme moins de 6/20 à l’épreuve en milieu aquatique, moins de 10/20 aux épreuves sécurité de l’épreuve pratique comme pour celles sur les aspects médicaux.

Une fois votre diplôme validé, celui-ci est valable à vie mais vous devez avoir une expérience minimum lors des 60 derniers mois quand vous postulez pour un poste.

Vous pourrez trouver plus d’informations ici sur le CCA et les conditions de son obtention.

Dans de nombreux pays, cette formation est assurée par les compagnies aériennes elles-mêmes mais ce n’est pas le cas en France. Vous devrez donc intégrer une des écoles d’hôtesse de l’air et de steward qui vous prépare au CCA. Et, le coût de la formation se situe aux environs de 1 500 € auxquels vous devez ajouter les frais d’examen de la Direction Générale de l’Aviation Civile qui sont de 70 € pour l’épreuve théorique et 280 € pour l’épreuve pratique.

 

Une fois votre examen d’hôtesse de l’air acquis, vous pourrez alors commencer à exercer ce métier et réaliser au quotidien toutes les missions qui sont décrites ici.

0

Laisser un commentaire



*