Quelle est la taille recommandée pour être hôtesse de l’air ?

flight-attendant-640x230

Il y a des professions qui sont plus contraignantes que d’autres, des professions où la taille, mais aussi les capacités physiques entrent en jeu dans la sélection du personnel. Et ce n’est pas un hasard car les tâches à accomplir nécessitent certaines capacités précises. Parmi toutes ces professions, celles d’hôtesse de l’air ou de steward font partie des professions à contraintes. En effet, la taille d’une hôtesse de l’air, les compétences physiques, sont autant de critères qui entrent en jeu dans la sélection ! Voici quelques explications pour y voir plus clair.

 

Une profession qui a des critères de sélection

A priori, n’importe qui peut devenir hôtesse de l’air ou steward. En effet, cette profession demande au minimum d’avoir le baccalauréat. Mais ce n’est que l’arbre qui cache la forêt car beaucoup d’autres critères entrent dans la sélection pour faire partie du personnel d’une compagnie aérienne.

Vous le savez sans doute si vous avez déjà eu l’occasion de voyager en avion, cela demande quand même une bonne condition physique et de ne pas avoir de problèmes de santé. S’il est possible de prendre l’avion une fois alors qu’on est un peu fatigué ou malade, le prendre de manière répétée n’est pas une très bonne idée si l’on est pas en bonne forme.

C’est pourquoi l’accès à cette profession est limité et se fait sur des critères très précis. Par exemple, la taille de l’hôtesse de l’air joue sur ses chances d’être sélectionnée, mais aussi ses capacités de nageuse ou son endurance physique. Il est par exemple important d’être en forme au cas où il y aurait un problème lors du vol et qu’il faudrait intervenir pour sauver les passagers. Évidemment, les compétences, l’endurance et la taille de l’hôtesse de l’air vont jouer.

salaire hotesse de l'air

Est-ce bien nécessaire ?

Pour faire simple, la formation qui permet de devenir steward ou hôtesse de l’air implique déjà une sélection sur les capacités physiques. Si un bac peut suffire pour prétendre vouloir faire partie du personnel d’une compagnie aérienne, il y a bien des étapes à franchir avant de pouvoir enfiler son uniforme. Et ces différentes étapes sont à la fois pratiques et théoriques, on ne peut donc pas les franchir sans avoir une certaine condition physique et une bonne santé mais aussi une bonne mémoire.

Par exemple, tous les prétendants au poste de steward ou d’hôtesse de l’air doivent passer une formation à la sécurité : il faut donc avoir des compétences de sauveteur. On imagine par exemple qu’être trop petit peut vite être gênant dans cette profession. Mais être trop grand aussi ! La taille de l’hôtesse de l’air va donc jouer un rôle comme d’autres critères physiques et ce n’est pas une si grande surprise.

Des tests ensuite vous sont soumis par les compagnies. Ces tests peuvent être aussi bien théorique que physique. Ce n’est donc pas un hasard s’il y a un type physique qui se dégage parmi le personnel aérien : il faut être en forme et donc faire dans l’idéal entre 1 mètre 70 et 1 mètre 90 et être plutôt en bonne condition physique. Lorsqu’il faut intervenir pour aider un passager ou nager en cas d’amerrissage, mieux vaut être en forme !

 

salaire hotesse de l'air.jpg

Une profession éreintante mais passionnante

Si l’on entend souvent des témoignages très négatifs de certaines hôtesses de l’air fatiguées, il faut bien savoir une chose : toutes les compagnies ne se valent pas. Certaines feront travailler leurs employés jusqu’à épuisement et c’est un écueil qu’il faut absolument éviter pour tous ceux qui espèrent devenir membre du personnel d’une compagnie aérienne. Mais c’est aussi une profession qui, quand elle est faite dans de bonnes conditions, peut être un véritable plaisir !

Évidemment, c’est fatiguant et ce n’est pas toujours une partie de plaisir d’où l’importance de la forme physique, de la santé et de la taille de l’hôtesse de l’air. Être en escale pendant plusieurs jours dans un pays étranger, être sujet au décalage horaire régulièrement, avoir des horaires de sommeil qui ne sont pas fixes, ce sont des conditions difficiles. Cela dit, c’est un travail qui ne connaît pas la routine ! Vous changez fréquemment d’équipage, vous visitez des pays que vous n’auriez sans doute jamais connu autrement et vous pouvez profiter de paysages incroyables.

Rien que d’être dans un avion, c’est le rêve de beaucoup ! Si c’est un emploi fatiguant, même éreintant, il faut aussi se rappeler qu’il offre des opportunités que peu d’autres emplois peuvent offrir. En plus, il offre une progression réelle dans la hiérarchie. Si une hôtesse de l’air commence en général à 1 500 €, elle peut très vite gagner entre 2 et 3 000 € bruts mensuels ! Faites cependant bien attention : condition physique, santé, taille de l’hôtesse de l’air, voilà autant de critères à remplir !

0

Laisser un commentaire



*