Le Salon du chocolat, un événement à croquer

En faisant la promesse de découvrir le cacao sous toutes ses formes et dans tous ses états, le Salon du chocolat lance une invitation au voyage. À Paris, Marseille, Lyon ou ailleurs, un public de gourmands est convié à déguster des produits qu’on ne trouve nulle part ailleurs, et à visiter par les papilles les productions venues de tous les continents. Lisez ce qui suit pour découvrir les coulisses de ce Salon ainsi que tous les emplois de choco-hôtes et de choco-hôtesses disponibles durant l’événement.

Salon du chocolat : ce que les gourmands disent

Au commencement, il y a un pari fou lancé, en 1995, par un couple d’entrepreneurs, Sylvie Douce et François Jeantet : consacrer au chocolat un événement entier. Ils sont menés par leur passion du produit et par la conviction que les professionnels, alors méconnus, méritent d’être mis sur le devant de la scène. Le reste est une success story qui a pris une ampleur phénoménale – et mondiale.

C’est que l’amour du chocolat est universel : il fait s’affaisser les frontières et tomber les obstacles. Le cacao, c’est aussi une histoire, écrite au rythme d’un parcours qui va de la fève à la tablette vendue en magasin, qui part des pays producteurs pour aller jusqu’aux consommateurs. Durant le Salon, une exposition retrace cette histoire de Quetzacoatl à aujourd’hui, en passant par l’avènement de la pâtisserie, incarné par Antonin Carème et Gaston Lenôtre.

Pendant quelques jours, les visiteurs sont mis en relation avec des industriels et des artisans du chocolat qui leur proposent de goûter des grands crus de cacao venus de tous les continents. La consommation de cacao dans le monde, c’est 3 millions de tonnes par an, soit 95 kg par seconde. C’est aussi un marché très diversifié. Le visiteur est ainsi convié à affiner son nez et son palais au gré des parfums et des saveurs des différents types de chocolat, tout en s’immergeant dans le patrimoine culturel des pays producteurs.

Chaud cacao !

Le Salon du chocolat de Paris, le plus grand de France, c’est quelques 700 participants, dont plus de 200 exposants chocolatiers, pâtissiers et confiseurs ; c’est plus de 150 000 visiteurs avides de tester les innovations et d’en apprendre plus sur leur denrée préférée.

Au fil du temps, le Salon s’est exporté partout : dans plusieurs villes françaises, en Europe, et jusqu’aux grandes agglomérations du monde : New York, Moscou, Pékin, Shanghai, Tokyo, Beyrouth…

Chaque année à Paris, l’événement, c’est le défilé en robes en cacao : elles sont dessinées par les grands noms de la mode sur des idées de chefs chocolatiers, et sont portées par des personnalités (gourmandes) du paysage médiatique et culturel français.

En outre, le Salon organise encore de nombreux autres événements :

·        Une exposition de pièces artistiques en chocolat (créées par des chocolatiers et designers)

·        Des ateliers orchestrés par des chefs prestigieux (Espace Pastry Show)

·        Des spectacles qui célèbrent le cacao du monde entier (Cacao Show)

·        Des conférences autours des thèmes d’actualité du chocolat (Chocosphère)

·        Des concours culinaires ouverts aux professionnels et aux amateurs

·        Une librairie chocolat

·        Une cérémonie des International Cocoa Awards qui récompensent le travail des cultivateurs et des producteurs

Pour en savoir plus, consultez le site officiel du Salon du chocolat qui propose également des liens vers les autres manifestations françaises et européennes.

Devenir hôte/hôtesse pour le Salon du chocolat : comment postuler ?

Pour travailler sur le Salon du chocolat, mieux vaut n’être pas allergique aux effluves de cacao ! Pour les réfractaires à la tablette, c’est la crise de foie assurée. Sur ce type de Salon consacré à l’alimentation, l’appréciation du produit est recommandée, ainsi que sa connaissance : vous pouvez être amené à répondre à des questions précises de professionnels ou de visiteurs sur les exposants et les aliments. Vous pourrez ainsi au mieux remplir l’une des tâches suivantes :

·        Prendre en charge des visiteurs sur le Salon, orienter les professionnels entre les stands

·        Contrôler les entrées

·        Animer des événements durant le Salon (ateliers ou conférences)

·        Prendre en charge le vestiaire

·        Veiller à la bonne organisation des hôtes et hôtesses…

Une bonne pratique de l’anglais est recommandée pour postuler, et toute langue supplémentaire maîtrisée est la bienvenue. Comptez sur une rémunération horaire allant de 9 à 11 euros pour ce type de Salon, suivant les postes.

En France, le Salon de chocolat existe à Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Lilles et Cannes. Pour postuler, vous pouvez sélectionner les annonces (en bas de cette page) en fonction de votre position géograhique.